kpeiz marroc benchmark

Une bonne année digitale pour les banques marocaines

Ces dernières années, l’ampleur qu’a pris le digital a conduit les entreprises à mieux cerner le comportement des internautes afin de mieux adapter leurs stratégies digitales.

En effet, le secteur bancaire marocain a connu une profonde transformation digitale et a clôturé l’année 2016 avec d’excellents résultats.

Un retour sur le bilan 2016 pour les banques marocaines sur Facebook , le réseau social le plus utilisé au Maroc .

Des fans c’est bien, des internautes qui réagissent c’est mieux !

En s’appuyant sur les statistiques de Kpeiz, la BMCE bank , déjà classée parmi les plus grandes entreprises privées au monde, remporte la première place avec 1 275 550 interactions et caracole largement en tête du classement.

Jesuisjeune.ma, l’initiative et l’allié de la jeunesse lancée par la BMCE bank prend le 2ème rang et récolte 842 294 interactions grâce à une page dynamique et pleine de vie.

La BMCI Groupe BNP Paribas s’est classée 3ème avec 212 211 interactions pas loin de la CIH bank, opérant particulièrement dans le secteur immobilier et touristique, qui a suscité 187 474 interactions.

La banque Crédit du Maroc ,avec 121 575 réactions suivie par la communauté SOHIT de la Société Générale Maroc occupent respectivement la 5ème  et la 6ème  place.

La CFG bank et el Barid bank sont représentées à moindre degrés mais parviennent à récolter 63 119 et 21 578 interactions .

A la conquête d’une nouvelle base de followers

Selon Kpeiz, la CIH bank se trouve en tête du classement en termes de recrutement de fans, en construisant une communauté de 442 164 membres , dépassant ainsi la BMCE bank ( 292 944), Le crédit du Maroc ( 69 859) et BMCI groupe PNB PARIBAS ( 33 467), contrairement à Al barid bank officiel et les pages lancées par les banques et dédiées aux jeunes, qui se retrouvent en bas du classement avec moins de 10 000 nouveaux fans.

Le message à retenir, plutôt positif, est que les investissements des banques dans le digital commencent à se concrétiser.

Trouvant la bonne longueur d’ondes avec les jeunes, les banques ont fait un grand pas dans le recrutement et la fidélisation des fans mais surtout l’amélioration de l’expérience du « client connecté » qui s’attend à une forte interactivité.

Que 2017 soit plus digitale que jamais !

Add comment